France Shotokan Caen
Photo Club
Pointe
Logo Caen Logo nationnal

Poême

Poême

Enseignement

29/12/2018 - Lu 7341 fois
Comment est organisé le club ?

 

       4 cours la semaine

Les cours du mardi et du Jeudi sont destinés aux adultes et adolescents, quels que soient leurs niveaux. Le cours du mardi débute à 20h00 et celui du jeudi à 18h30. Ils durent 2 heures chacun. L’idée est de s’entrainer tous ensemble. D’une part, les débutants sont encadrés « d’anciens » qui leur donnent l’exemple dans leur apprentissage. D’autre part les « anciens » revoient tous les ans les techniques de bases et pratiquent les exercices correspondants, ce qui permet de ne pas perdre les fondamentaux au fur et à mesure des années et éventuellement de remettre en question des points que l’on croyait acquis. On favorise la progression du groupe et pas d’un nombre limité d’individus.

Ces entrainements se déroulent dans une ambiance jeune et chaleureuse que l’on souhaite volontairement « martiale », Tout le monde est attentif du début à la fin, sans qu’il se forme des « groupes de discussion » ça et là ou encore que certains fassent une pause démesurée. L’ambiance peut être décrite comme étant d’une "convivialité sérieuse ".

Le karaté pratiqué suit l’enseignement de Maître OHSHIMA, qui vise la rapidité et l’anticipation du déplacement. Les cours permettent l’étude et la pratique des techniques de poings et de pieds ainsi que des blocages de bras. Puis au fil des mois, on introduit l’esquive et la volonté d’entrer dans l’attaque. Le déroulement de ces deux cours restent fidèles à la tradition

Le cours du mercredi est ouvert de 17h00 à 18h30 aux enfants à partir de 7 ans. Il est dirigé par le même professeur Dominique VEAUVER (4ème Dan de Maitre OHSHIMA), avec systématiquement un assistant (au minimum). L’enseignement y est bien entendu plus ludique que dans les autres cours, le but étant de donner aux enfants l’envie de continuer.
 
Il existe enfin un cours dit « des anciens » le Lundi de 17h00 à 18h30 où l'on effectue les projections dit "Nagewaza" pour que chacun s’applique à se perfectionner sur des points techniques plus subtils que dans les autres cours. On essaie par exemple de passer au crible les défauts de chacun sur un kata précis, de vérifier dans les ouvrages de référence un point de détail, de partager les observations d’un pratiquant revenant d’un stage ...


Dojo

Bureau

Déroulement d'un cours traditionnel


Le cours commence systématiquement par un salut (rei), les pratiquants étant alignés face au plus ancien en grade et les plus gradés à la droite des moins gradés. La méditation qui s’en suit, appelé Mokuso, a pour objectif de faire le vide dans son esprit, d’oublier pour deux heures ses problèmes, et de se préparer mentalement à travailler à 100%. On consacre ensuite environ 20 minutes à s’échauffer. La suite du cours est traditionnellement découpée en trois parties d’environ 30 minutes chacune :

Kihon (Ki = énergie, hon = origine). Allers/Retours de techniques de bases  individuelles.


kumité (combat, assaut). Application des techniques avec partenaire.


Kata (forme).Suite de mouvements imposés de défense et contre attaque contre plusieurs attaquants imaginaires.Dans les arts martiaux Japonais,les Kata sont une forme traditionnelle de transmission du savoir des anciens,sous forme de séquences techniques codifiées.


L’école"Shotokan OHSHIMA"étudie un ensemble précis de 19 Katas. Taikyoku Shodan, Nidan et Sandan (la cause première), Heian Shodan, Nidan, Sandan, Yodan et Godan (esprit pacifique), Bassai Daï (briser la forteresse), Kwanku Daï (regarder le ciel), Empi (le vol de l'hirondelle), Gankaku (le héron sur un roc), Jutte (les dix mains), Hangetsu (demi lune), Tekki Shodan, Nidan et Sandan (chevaucher), Jion (nom d'un temple bouddhiste) et Ten no kata (kata de l'univers). Certaines écoles en étudient plus de 60. L’idée est d'en faire peu mais bien.

  Le style Shotokan Ohshima s’inscrit strictement dans la lignée de l’enseignement de maître Funakoshi, en se référant à son ouvrage majeur « Karate Do Kyohan ».

 

 C’est ainsi qu’en plus des kihon, kata et kumité classiques, il développe certaines pratiques spécifiques :


      iaï (combat à très courte distance).

        ►  torite (dégagements sur saisie) dont une grande partie se travaille à genoux.

        ►  nage waza (projections sur attaques).


 Il porte une attention particulière à la décontraction du corps dans la pratique.

 Sa recherche est le réalisme et l’efficacité dans le combat sous toutes ses formes, l’entraînement portant de façon équilibrée sur tous les aspects du karaté tels que décrits par maître Funakoshi dans son livre.

 Si la compétition ne prend qu’une part marginale de notre entraînement, le Jyu kumite (combat libre) en fait pleinement partie.


                                                                                                                   


 

Après le cours...

Bureau Le cours est souvent suivi d’une petite réunion autour d’un verre à la cafétéria. Nous y retrouvons nos collègues des autres sections sportives comme le tennis de tables ou la gymnastique.

 

1 commentaire - Voir | Rdiger